Daniel Hope rend hommage aux compositeurs exilés à Hollywood

Daniel Hope rend hommage aux compositeurs exilés à Hollywood à l’avènement du nazisme, dans son dernier disque paru chez Deutsche Grammophon, « Escape to paradise ». Le violoniste évoque le « son » hollywoodien et les compositeurs qui, tels Franz Waxman, Erich Wolfgand Korngold ou Miklos Rosza, émigrés d’Europe, l’ont créé.

(Interview en anglais)

[cue id= »74919″]