© Doron Mick
© Doron Mick
Portée de voix

Dans l’univers du saxophone classique en compagnie de Noa Mick

par Frédéric Hutman | le 28 janvier 2015

Un répertoire et un univers aussi riches que peu évoqués, ceux du saxophone classique. Avec Noa Mick.

 

 


Extraits

Pierre Sancan
Lamento, pour saxophone alto et piano
Noa Mick, saxophone et Nicky Purser, piano

Pierre Sancan
Rondo,
pour saxophone alto et piano
Noa Mick, saxophone et Nicky Purser, piano

Sigfrid Karg Elert
XXV Metamorfosi, pour saxophone solo
Noa Mick, saxophone alto

Georg Philipp Telemann
Trois duos pour deux flutes
transcrits pour deux saxophones soprano par le duo Dophen
Noa Mick et Don Paul Kahl, saxophones

 

 


Noa Mick est une saxophoniste israélienne de 23 ans. Elle étudie actuellement auprès de Jean-Michel Goury au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt et suit parallèlement des études de musicologie à l’Université Paris-Sorbonne.

Noa est arrivée en France en 2012 afin notamment d’approfondir ses connaissances en musique contemporaine. Diplômée du Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt en 2013, elle a également obtenu chaque année depuis 2009 la bourse d’excellence de la Fondation Culturelle Amérique-Israël.

Noa est engagée dans plusieurs projets : musique de chambre, duo piano-saxophone, duo saxophone Dophen, trio saxophone-violoncelle-piano, ensemble de saxophones « Jean-Michel Goury and Friends », quatuor de saxophones « Au bout du monde »…
Avec ces différentes formations, elle s’est également produite dans de nombreuses salles à Paris (Théâtre de l’Ouest Parisien, Bibliothèque Marmottan, CRR de Paris, Cité Internationale Universitaire de Paris, Église des Blancs-Manteaux, Cathédrale des Arméniens…) et en Israël. Elle a notamment été sélectionnée par le Congrès Mondial du Saxophone qui aura lieu cet été à Strasbourg, avec le quatuor « Au bout du monde » et l’ensemble « Jean-Michel Goury and Friends ».

En janvier 2015, Noa est invitée par l’orchestre symphonique de Jérusalem pour deux concerts exceptionnels à l’UNESCO et à la Salle Ravel à Levallois. En décembre 2014, elle était invitée par le Chœur et Orchestre Sorbonne Universités pour un concert à l’Auditorium Richelieu en Sorbonne.

 

 

A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

A voir aussi