Présentation

11ème édition de L’Opéra au Village !

Les opéras-bouffes en juillet, découvrez cette année :

La Bonne d’enfant de Jacques OFFENBACH & Deux vieilles gardes de Léo DELIBES

Direction musicale : Luc Coadou

Direction artistique : Bernard Grimonet

Trois lieux!

Bénéficiant du cadre architectural exceptionnel du Couvent des Minimes depuis sa création, l’Opéra au village valorise aujourd’hui le patrimoine viticole et l’environnement du village. Des lieux spectaculaires nous accueillent, plaçant nos soirées sous le signe des plus vastes horizons et des terroirs de Pourrières.
Au loin ou tout près, l’église Saint-Trophime veille sur ces soirées, abritant fidèlement la magnifique Pietà restaurée du XVIe siècle.

Le COUVENT DES MINIMES
écrin des concerts

Jean de Gaspary, maître du lieu, accueille depuis dix ans dans ses foyers comme dans sa chapelle ou son cloître nos concerts, réunions et assemblées.
Son hospitalité bienveillante et son vigilant sens artistique participent largement de la réussite de nos productions.
Les apéritifs gourmands servis après les concerts sont accompagnés des vins des domaines Jacourette, La Neuve et Pinchinats.

La PLACE DU CHÂTEAU
le jeudi 23 juillet
et le samedi 25 juillet

Cette place, élégamment requalifiée par l’architecte Thierry Hua, offre une vue époustouflante à cent quatre-vingts degrés sur la vaste plaine de Pourrières et ses montagnes environnantes.
Le dîner, sous le regard de Germain Nouveau, le poète maudit de Pourrières, est élaboré par Evangelina’s et accompagné des vins offerts par les domaines Saint-Hubert et Sacaron.

Le CHÂTEAU DE ROQUEFEUILLE
le mardi 28 juillet

Le domaine de Roquefeuille, adossé aux monts Auréliens, contemple la grandiose plaine de l’Arc en dialogue avec la Sainte-Victoire.
Il accueille cette soirée en son chais avec le dîner préparé par « Le Romarin vert » traiteur réputé, est servi avec les vins offerts par le domaine.

Les bénévoles de l’Opéra au village assurent l’accueil et le service lors de toutes les manifestations.

En 2014, le public a largement plébiscité la programmation : Vent du Soir d’Offenbach et Les pantins de Violette d’Adolphe Adam.
Les facéties d’Alcofribas, les tribulations des Gros Loulous contre les Papa-toutous n’ont laissé personne indifférent.
Aussi, en cette période d’orientation de l’association vers de nouveaux horizons, nous choisissons de continuer dans le genre burlesque.
L’Opéra au Village présente donc en 2015 deux œuvres extravagantes en un acte,
Deux vieilles gardes, de Léo Delibes et La bonne d’enfant, de Jacques Offenbach.

Léo DELIBES – Jacques OFFENBACH

1856 est une année charnière dans la vie d’Offenbach. Son théâtre quitte la salle de la rue Monsigny et s’installe passage Choiseul tout en conservant le même nom : « Les Bouffes parisiens ». Offenbach est à la veille des grands moments de sa carrière qui s’épanouira en 1858 avec Orphée aux enfers, grâce à la levée de la limitation du nombre de personnages sur scène pour une même pièce. C’est cette même année 1856 que seront créées les deux œuvres : Deux vieilles gardes, rue de Monsigny, le 8 août, La bonne d’enfant, passage Choiseul, le 14 octobre. Rappelons que c’est également en 1856, le 29 avril, qu’ont été créés Les pantins de Violette.

C’est justement à un jeune élève d’Adam qu’Offenbach confie la composition de Deux vieilles gardes. Il avait repéré ce jeune homme de vingt ans, futur compositeur de  Lakmé et du ballet Coppelia alors qu’il avait présenté sa première pièce Deux sous de charbon au théâtre des Folies nouvelles, la salle de Florimond Ronger Hervé (dont L’Opéra au village a produit Don Quichotte en 2013). En effet comme Hervé, il était organiste le jour et répétiteur au Théâtre lyrique le soir.

Élève en composition d’Adolphe Adam au Conservatoire de Paris, Léo Delibes sera connu, comme lui, pour sa légèreté et son humour. Ainsi peut-on sans doute voir dans Deux vieilles gardes un hommage facétieux de l’élève à son maître, décédé quelques mois plus tôt.
Bernard Grimonet
Les soirées d’Opéra Bouffe, La Scénographie:

Dans un nouveau dispositif scénique qui fait la part belle aux acteurs chanteurs, nous choisissons, pour les costumes, de nous inspirer des caricaturistes du XIXe pour donner vie à ces personnages extravagants bien représentatifs d’un burlesque bourgeois.

Programme

DEUX VIEILLES GARDES (1856)

Léo DELIBES (1836-1891)

livret de Ferdinand de Villeneuve et Alphonse Lemonnier

Le jeune Fortuné est au désespoir : son oncle l’a déshérité au profit d’un

intrigant, ce qui lui ôte en outre l’espoir d’épouser sa bien-aimée Aglaé.

Afin d’attendrir son parent, il feint d’être gravement malade et attend une

garde-malade envoyée par son oncle. Il s’en présente deux, Mesdames

Vertuchou et Potichon (rôles destinés en fait à des hommes).

Croyant leur patient à l’agonie, elles pillent sans vergogne le logis.

Mais Fortuné va se venger et les deux vieilles gardes apprendront à leur détriment qu’il ne faut

pas vendre les biens d’un mourant avant qu’il ne soit mort.

LA BONNE D’ENFANT (1856)

Jacques OFFENBACH (1819-1880)

livret d’Eugène Bercioux

Dorothée, lassée de garder les enfants, rêve de mariage

et d’un foyer bien à elle.

Plus séduite par la trompette d’un beau militaire que par

l’enfant qu’elle est censée garder, elle prête néanmoins

l’oreille à deux prétendants : Farfouilla le ramoneur et

Mitouflard le sapeur.

Elle va vivre une soirée agitée où chacun des deux essaie de la convaincre de

l’épouser, ce qui ne va pas aller sans un certain nombre de quiproquos et de

situations rocambolesques…

Distribution

Direction musicale Luc Coadou

Luc Coadou mène une triple carrière de chanteur, directeur musical et pédagogue. Sa voix de baryton le mène à se produire sur de grandes scènes telles le Royal Albert Hall et Barbican Centre à Londres, le BAM à New York, le Théâtre des Champs-Elysées, la Cité de la Musique, l’Opéra-Comique à Paris, le Theater an der Wien, Konzerthaus, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Sao Carlo à Lisbonne, l’Opéra du Rhin, l’Atelier lyrique de Tourcoing, le Vlaamse Opera d’Anvers, l’Opéra de Liège, Grosses Festspielhaus de Salzbourg, le Semper Opera de Dresde, etc. Il dirige le groupe vocal Les Voix animées et L’Opéra au Village depuis 2006. Il enseigne le chant et la musique ancienne au CNRR de Toulon et à l’Université d’Aix/Marseille.

Direction artistique Bernard Grimonet
Bernard Grimonet a créé en 1985 l’Opéra des Alpes, puis a assisté Louis Erlo à l’Opéra de Lyon pour La Damnation de Faust de Berlioz, Gabriel Bacquier à Grenoble et Rouen pour Don Giovanni de Mozart. Il assure entre autres la responsabilité de la scénographie des concerts du Cefedem (Centre de formation supérieure des enseignants de musique) à Aubagne et met en scène, en 2004, Didon et Enée, de Purcell, dans une production avec l Orchestre de chambre de Toulon et du Var. Depuis 2006, il assure la mise en scène et la scénographie de toutes les productions de l’Opéra au Village à Pourrières.

Les chanteurs sont sélectionnés
sur audition par un jury de professionnels.

Deux vieilles gardes

Anne-Claire Baconnais, soprano Fortuné
Guilhem Chalbos, ténor Madame Vertuchou
Denis Mignien, ténor Madame Potichon
Mikhael Piccone, baryton Le commis pharmacien

La bonne d’enfant

Anne-Claire Baconnais Dorothée
Guilhem Chalbos Farfouilla
Mikhael Piccone Mitouflard

Piano et synthétiseur Isabelle Terjan,
professeur au conservatoire de musique de Pertuis
Clarinette Aurélia Céroni,
Orchestre de la Flotte de Toulon
Accordéon Angélique Garcia,
professeur à l école de musique de Cabriès
Violoncelle Virginie Bertazzon,
professeur de musique

Régie Sylvie Maestro et MDE Sound Live
Costumes Mireille Caillol et son équipe
Décors Gérard Méliani et son équipe

Les artistes:

Guilhem Chalbos
est diplômé en musicologie de l’université d’Aix-Marseille et
du CNR de Marseille. Il a reçu les
prix de chant et d’art lyrique.
Finaliste en duo du concours
de l’Odéon en 2012 et de Bordeaux en 2013, son répertoire s’étend de l’époque baroque au XXe siècle. Il a chanté dans l’opérette (Quatre jours à Paris), l’opéra (La Flûte enchantée, La Finta semplice, Mireille, Roméo et Juliette, Carmen, Les Mystères d’Isis, Orphée aux enfers, La Belle Hélène…), la musique sacrée (soliste des Festes d’Orphée), la comédie musicale (West Side Story) et le cabaret.
Il a intégré la Troupe lyrique méditerranéenne pour Panik à l’opéra et ATL Production dans La Vie parisienne.

Anne-Claire Baconnais
a fait ses premiers pas en tant que soliste à l’Opéra de Nantes. Elle obtient un 1er prix de chant avec les félicitations du jury et se perfectionne à San Francisco auprès de S. Gundunas et M. Stapp. Elle se fait une spécialité des rôles de soubrettes, notamment dans Cosi Fan Tutte, Die Entführung aus dem Serail, Don Giovanni, Don Pasquale, Die Fledermaus… Elle se produit en concerts et récitals (plusieurs fois à la Folle Journée), de la Renaissance à la comédie musicale. Elle a chanté sous la direction de N. McGegan, J. Thomas, J. Dimmock, P. Couvert… Elle fait partie de l’ensemble Les Voix animées, dirigé par Luc Coadou.

Mikhael Piccone
Après des études de piano et de théâtre, il obtient son prix d’art lyrique au Conservatoire de Marseille en 2011. Il se produit dans de nombreux opéras et réalise des mises en scène pour l’Académie régionale de chant. En 2012, il fonde la « Troupe lyrique méditerranéenne », dont il est chanteur, metteur en scène et directeur artistique. Il reçoit le prix d‘honneur de la ville de Marseille avec le premier prix catégorie duo et le prix du public lors du concours international d’opérette de Marseille. Il chante avec Music’O senior.

Denis Mignien,
ténor et comédien, est issu du Conservatoire de Roubaix et du Conservatoire national de région de Lille.
Il a travaillé au sein des Académies internationales de musique de Dôle et de la Maîtrise boréale. Il a été soliste à l’Atelier lyrique de Tourcoing, au Théâtre des Champs-Elysées, à l’Opéra de Rouen, dans l’Ensemble Musiques nouvelles de Mons avec de nombreuses participations à des festivals et au CNR de Lille.

Bande annonce

Galerie photos

Vos commentaires

[wpdevart_facebook_comment curent_url="http://www.classicagenda.fr/evenement/lopera-au-villagepourrieres-varsaison-2015-les-concerts-au-couvent-des-minimes-les-soirees-dopera-bouffe-en-juillet-jacques-offenbach-la-bonne-denfant-leo-delibes-deux-viei/" order_type="social" title_text="" title_text_color="#000000" title_text_font_size="22" title_text_font_famely="monospace" title_text_position="left" width="100%" bg_color="#ffffff" animation_effect="random" count_of_comments="5" ]

Concerts & Évènements à venir