L'altiste Gérard Caussé © Jean-Baptiste Millot
L'altiste Gérard Caussé © Jean-Baptiste Millot
Portée de voix

De l’ensemble Intercontemporain à la musique de chambre, en passant par la musique concertante : entretien avec Gérard Caussé

par Frédéric Hutman | le 1 juillet 2017

Nous avons rencontré l’altiste Gérard Caussé, quelques jours avant les trois concerts auxquels il participera dans le cadre des Rencontres Musicales d’Evian

 

 

Le 6 juillet, Gérard Caussé sera à Evian aux côtés de Julia Hagen, Jean-Frédéric Neuburger, et Guillaume Sutre pour un concert proposant le quatuor avec piano de Lekeu, et le troisième quatuor avec piano de Brahms, le 6 juillet au soir aux côtés d’Elena Bashkirova, Tim Park, Michael Barenboim et Paul Meyer pour un concert consacré à Mozart et Schumann.
Enfin, le 8 juillet au soir, il participera à un concert de l’Evian Chamber Orchestra. Il revient sur sa passion pour la musique de chambre, sur certaines rencontres qui l’ont marqué, telle celle avec Gideon Kremer et  d’autres grands violonistes, ses trois enregistrements « officiels » d’Harold en Italie, de Berlioz. Gérard Caussé évoque également la figure de Brigitte Engerer, avec laquelle il a enregistré un cd de musique russe (Mirare) dont la sonate pour alto et piano de Chostakovitch, dernière oeuvre du compositeur. Le musicien évoque également à notre micro quelques épisodes marquants de son itinéraire musical.




A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

[wpdevart_facebook_comment curent_url="http://www.classicagenda.fr/interview-gerard-causse/" order_type="social" title_text="" title_text_color="#000000" title_text_font_size="22" title_text_font_famely="monospace" title_text_position="left" width="100%" bg_color="#ffffff" animation_effect="random" count_of_comments="5" ]

A voir aussi