Jean-Philippe Lafont © DR
Jean-Philippe Lafont © DR
Portée de voix

Hommage, partage, émotion, entretien avec le baryton Jean-Philippe Lafont

par Frédéric Hutman | le 8 décembre 2016

A l’occasion de la parution d’un disque consacré à des interprétations diverses de la Marseillaise durant la grande guerre, Jean-Philippe Lafont s’est confié à notre micro.

 

 

Plaisir, partage, émotion, pourraient être les mots clefs d’un autoportrait du « comédien à tessiture variable », ainsi qu’il se définit lui-même. Jean-Philippe Lafont évoque le pianiste Cyrille Lehn avec qui il a enregistré ce disque (label Hortus), par lequel est rendu hommage aux morts et mutilés de la guerre de 14/18. Sans oublier la figure de Manuel Rosenthal, sous la direction duquel il avait joué et enregistré trois Offenbach mémorables, son professeur Denise Dupleix… à qui il continue de demander des conseils, et bien d’autres. Le baryton, si connu pour des interprétations mémorables à l’opéra, livre sa passion pour le lied et la mélodie, et dit l’importance du texte, son apprentissage,  préalable à  toute interprétation musicale. Un entretien qui laisse une empreinte émouvante, sa voix parlée procure le même plaisir que sa voix chantée, chaleureuse et nous a passionnés.

 




A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

[wpdevart_facebook_comment curent_url="http://www.classicagenda.fr/jean-philippe-lafont-entretien/" order_type="social" title_text="" title_text_color="#000000" title_text_font_size="22" title_text_font_famely="monospace" title_text_position="left" width="100%" bg_color="#ffffff" animation_effect="random" count_of_comments="5" ]

A voir aussi