© Institut Italien de Culture
© Institut Italien de Culture
A la loupe

L’Institut Culturel Italien de Paris

par Cinzia Rota | le 9 décembre 2014

L’Institut Culturel Italien de Paris : une politique de promotion des jeunes artistes italiens, où la musique est à l’honneur. Conversation avec Marina Valensise, directrice de l’Institut.


Quelles sont les grandes lignes de
la politique culturelle de l’Institut Culturel Italien ?
Depuis 2012 nous avons créé « Les Promesses de l’art » : un programme de promotion de la jeune créativité italienne à travers un système de résidence. Chaque mois nous accueillions à l’Hôtel de Galliffet un jeune artiste dans le domaine de l’art, de l’architecture, de la musique, de la photographie, du cinéma ou de la littérature, pour lui permettre de travailler et de faire découvrir ses œuvres au public français.

 

Vous accueillez notamment beaucoup de musiciens…
Tout à fait. Dans les deux dernières années nous avons accueilli les compositeurs Franco Venturini, Francesco Antonioni, Vittorio Montalti et Clara Iannotta, les pianistes Gloria Campaner et Emanuele Torquati, le flûtiste Matteo Cesari et la violoniste Anna Tifu. La « promesse » de ce mois est la jeune pianiste Mariangela Vacatello.

Marina Valensise © Tania Feghali

Marina Valensise © Tania Feghali

Quels critères utilisez-vous pour sélectionner les musiciens ?
Nous avons mis en place un comité d’experts, composé de critiques musicaux, musicologues, compositeurs et interprètes, pour sélectionner les artistes les plus talentueux et les aider à se faire connaître à l’international.

Le projet a un grand succès – la liste d’attente est très longue – et nous essayons de faire les meilleurs choix en nous basant sur des critères d’excellence et de qualité artistique.


Parlez-nous de la saison musicale de l’Hôtel de Galliffet.
L’Hôtel de Galliffet accueille une saison de concerts de musique de chambre, avec ses résidents et des musiciens invités, ainsi que des conférences et des journées d’études. Récemment nous avons inauguré les « répétitions ouvertes » avec l’orchestre de chambre I solisti di Pavia sous la direction d’Enrico Dindo, qui a répété ici la veille de son concert à la Salle Gaveau.


Quel type de public se rend à vos concerts ?
Les personnes qui participent à nos concerts sont surtout de mélomanes, en grand partie Italiens et français, attirés par la qualité et la variété de notre programmation. Si la salle est de petite taille et nous pouvons accueillir au maximum 150 personnes, l’acoustique est très appréciée ainsi que le cadre remarquable de l’Hôtel de Galliffet.

© Institut Italien de Culture

© Institut Culturel Italien de Paris

Quels sont les prochains rendez-vous de l’institut ?
En ce moment nous sommes particulièrement contents parce que nous venons d’acquérir un piano Fazioli, grâce à nos amis et mécènes et à Paolo Fazioli qui nous l’a offert à des conditions préférentielles. Ce splendide demi-queue sera inauguré le 11 décembre dans une soirée de Gala avec un récital de la pianiste Mariangela Vacatello et un concert jazz du compositeur Dino Rubino.

Pour ce qui concerne les Promesses de l’art, en 2015 l’Hôtel de Galliffet accueillera Beatrice Rana, Raffaele Casarano, Franco Perocco et Marco Fusi, qui s’alterneront aux musiciens régulièrement invités pour jouer sur le nouveau Fazioli.

» En savoir plus sur la saison culturelle de l’Institut Culturel Italien

 


Programme de la soirée de Gala du 11 décembre 2014

Mariangela Vacatello jouera les Quatre ballades pour piano de Chopin, les Chorals de Johann Sebastian Bach transcrits par Ferruccio Busoni et Myra Hess et la Sonate pour piano nº 2 de Sergueï Rachmaninov.
Dino Rubino, pianiste et trompettiste jazz, présentera ses compositions originales.

» En savoir plus sur le Gala

 


Les promesses de l’art : la violoniste Anna Tifu (en italien)

A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

A voir aussi