NEXT
NEXT © Alwin Poiana ICK
Chronique

NEXT au Frascati Theater d’Amsterdam par ICK et Emanuel Gat

par Margot Van Haelst | le 2 janvier 2019

La célèbre structure internationale et Amstellodamoise ICK (Internationaal Choreografisch Kunstencentrum) dirigée par Emio Greco and Pieter C. Scholten présentait le 8 décembre dernier au Frascati Theater, NEXT, une pièce réalisée avec le chorégraphe israélien et français Emanuel Gat.

 

ICK est une plateforme chorégraphique interdisciplinaire pour talents émergeants et confirmés dirigée par Emio Greco and Pieter C. Scholten, également directeurs artistiques du Ballet National de Marseille (BNM) depuis 2014. Quant à Emanuel Gat, il a fondé sa compagnie Emanuel Gat Dance en 2004 à Tel Aviv, avant de s’établir en France, et particulièrement à Montpellier où il sera artiste associé du festival Montpellier Danse en 2013.

 

 

Minimalisme 

Mies Van der Rohe, architecte et artiste plasticien disait « less is more » à propos de ses créations et lors du mouvement artistique appelé Le Minimalisme. Attentif à l’espace, à sa fluidité, et à la liberté de mouvement dans ses oeuvres, il pensait avant tout à une « structure claire ». Les autres artistes de ce mouvement privilégiaient également le dépouillement formel, le réductionnisme et la neutralité. 

C’est par ce chemin que l’on peut saisir NEXT. Ce sont en effet les caractéristiques que l’on retrouve dans cette pièce. Premièrement la scénographie : le rapport évident des danseurs à l’espace est mis en avant par la scénographie « quasi-inexistante » composée d’un simple tapis de danse blanc, offrant une infinie liberté de mouvements. Cette simplicité donne toute puissance aux corps et à la lumière. NEXT nous plonge dans cette direction, à la recherche de la pureté et de l’essence.

Les 6 danseurs (Arad Inbar, Edward Lloyd, Sophia Dinkel, Sedrig Verwoert, Hannah Kriesmair, Maxine van Lishout) forment une unité extrêmement vivante et un ensemble affranchi tout au long de la performance. La notion de « groupe » est extrêmement travaillée par les trois chorégraphes et mise en avant par les jeux d’éclairage. Les duos se forment et se déforment, se nouent et se dénouent. On insiste sur la structure spatiale, les sensations des danseurs entre eux, et sur le dialogue des corps à corps. La danse d’Emmanuel Gat, c’est la singularité de chacun, révélée par l’état de groupe.

 

NEXT © Alwin Poiana ICK

NEXT © Alwin Poiana ICK

 

Au coeur du processus de création

À mi-chemin entre la « répétition » du spectacle en studio, et la « vraie » représentation sur scène, NEXT est une sorte de laboratoire explorant les possibilités infinies du mouvement. Qu’ils soient, en groupe, en duo, en solo, le spectateur a toujours cette sensation d’être au coeur du processus de création. Ce phénomène est accentué par les danseurs qui se placent sur les bords de l’espace scénique pour reprendre leur souffle tout en regardant leurs partenaires. Le « hors champ », tel un intérieur et un extérieur de la scène, donne l’impression d’assister à une répétition. Emanuel Gat nomme volontiers cette « intuition du mouvement » comme étant « l‘intelligence des corps » face aux choix infinis lors d’un processus de création.

D’une apparente simplicité, les lumières (d’Emanuel Gat, lui-même) créent une atmosphère changeante de la pénombre à la clarté, grâce à une technique de faisceaux passant du jaune « or » au blanc éclatant. On entend le bruit du projecteur se mettre en route, quelquefois la musique s’arrête et reprend. L’épuration des éléments scéniques laisse entendre les bruits de pas, les glissements au sol, les respirations, l’exploration de la répétition. La musique de Beethoven donne de la douceur, et laisse toute la place à l’expression des corps. «Unchained Melody» The Righteous Brothers dans la dernière partie de la représentation, marque à la fois le commencement et la fin de la représentation dans une sorte de cycle infini qui, finalement, ne s’arrête jamais vraiment une fois le spectacle terminé. 

 

NEXT © Alwin Poiana ICK

NEXT © Alwin Poiana ICK

 

ICK continue de s’inscrire dans la lignée des compagnies les plus remarquables. Emio Greco et Pieter C. Scholten, directeurs artistiques de pointe, sont de véritables artistes pluridisciplinaires de notre temps. La collaboration artistique avec Emanuel Gat, chorégraphe international, reflète une fois de plus, la volonté d’ICK de toujours enrichir la conception de la chorégraphie, sublimée par la touche « Greco-C. Scholten ».

 




A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

[wpdevart_facebook_comment curent_url="http://www.classicagenda.fr/next-frascati-theater-amsterdam/" order_type="social" title_text="" title_text_color="#000000" title_text_font_size="22" title_text_font_famely="monospace" title_text_position="left" width="100%" bg_color="#ffffff" animation_effect="random" count_of_comments="5" ]

A voir aussi