Présentation

L’Opéra Comique est créé sous le règne de Louis XIV, en 1715. Il s’agit de l’une des plus anciennes institutions théâtrales et musicales de France avec l’Opéra de Paris et la Comédie-Française. Son histoire fut tour à tour turbulente et prestigieuse, jusqu’à son inscription sur la liste des théâtres nationaux en 2005.

Par extension, on appelle opéra-comique le genre de spectacle représenté par l’Opéra Comique. Comique ne signifie pas que le rire est obligatoire mais que les morceaux chantés alternent avec du théâtre parlé. L’opéra-comique s’oppose donc à l’opéra, entièrement chanté, et ses spécificités sont enseignées au Conservatoire jusqu’en 1991. A partir de 1783, l’Opéra Comique présente ses saisons dans un théâtre qui a pris le nom d’un fameux auteur de livrets, Charles-Simon Favart. Par deux fois, la Salle Favart brûle puis est reconstruite sur le même terrain. En 1898, la troisième salle du nom est attribuée à l’Opéra Comique.

Sous la Troisième République, l’institution domine la création musicale et produit les chefs-d’œuvre du répertoire français qui s’exportent dans le monde entier: Carmen, Les Contes d’Hoffmann, Lakmé, Manon, Pelléas et Mélisande, L’Heure espagnole parmi d’autres.

Placée sous la direction de Jérôme Deschamps depuis 2007, sa mission est triple : faire revivre le répertoire français des XVIIIe et XIXe siècles, promouvoir les œuvres baroques, favoriser la création lyrique contemporaine. Elle fêtera très prochainement ses 300 ans !

Vidéo de présentation de l’Opéra Comique par Jérôme Deschamps