Ensemble Organum © MH Buisset
Ensemble Organum © MH Buisset
Chronique

Pâques en octobre et Rome à Saint-Pierre de Tonquédec

par Juliette Guibert | le 31 octobre 2017

Lanvellec, troisième week-end. Une semaine plus tôt, un jeu musical nous avait fait arpenter les plaines de l’Empire d’Amour avec l’ensemble Faenza. Cette fois, le Festival de musique ancienne nous promettait un programme nettement moins badin tout en poursuivant sa route vers les horizons lointains : les vêpres du jour de Pâques. Alors qu’une tempête se levait sur le Trégor et nous amenait avec la nuit les premiers assauts du vent d’ouest, l’évocation pascale n’était pas pour déplaire : un jour le monde allait renaître, acceptons-en l’augure ! Sous la clarté dorée de la maîtresse-vitre du chœur de la Collégiale Saint-Pierre de Tonquédec, somptueux vitrail d’un atelier trégorois du XVème, sept silhouettes blanches se rangent et entament un Kyrie.

Ensemble Organum © MH Buisset

Ensemble Organum © MH Buisset

Si chacun sait que tous les chemins mènent à Rome, on sait moins que toute la musique vient du chant vieux-romain et c’est avec une lumineuse musicalité que l’Ensemble Organum a entrepris de nous l’illustrer. Organum, ce sont à la fois des chanteurs et d’érudits musicologues sous la direction de Marcel Pérès qui fonda l’ensemble il y a 35 ans. Bien que l’habit ne fasse pas le moine, les aubes blanches qu’ils ont revêtues font leur effet quand ils remontent la nef de l’imposante Collégiale : ambiance liturgique assurée, nous voilà transportés dans la Rome pontificale du Moyen-Âge. Les antiennes alternent avec les psaumes, le rite romain nous enveloppe. Perdue dans mes pensées je cherche à comprendre ce qui tient du spectacle et ce qui tient du sacré. La petite lumière rouge du Saint-Esprit scintille à gauche du chœur et me nargue : mais si, me dit-Il, Je suis là et cette musique est là pour Moi. Mais non, fais-je, pour qui te prends-tu ?, ici c’est un concert, une représentation, personne ni rien n’est sacré, ce qui compte c’est la Musique et tout le monde est là pour Elle.
Dans la note d’intention du programme, on apprend que ce chant est la clé de voûte qui donne sens à la conscience musicale de l’Europe occidentale et nous livre la clé de la filiation entre le chant du Temple de Jérusalem et l’héritage de la musique grecque. Rien que ça ! Je comprends que ma réflexion est vaine : bien sûr la musique est à la fois le moteur diabolique du divertissement et le carburant céleste de la foi mais le sacré lui-même a une double nature : spiritualité théologique et théâtralité liturgique. Et comme des antiennes qui succèdent à des psaumes font un programme de concert, comme des laudes aux vêpres on suit la course prosaïque du soleil, un soir d’octobre des chanteurs musicologues en aube rejouent le mystère sacré de Pâques sous les voûtes de l’église de Pierre. Et l’église de Pierre est comble.

Les voix masculines me tirent de ce débat… byzantin. Le bourdon -organum- s’amplifie magnifiquement dans l’acoustique somptueuse de ce chœur du XVème. Loin du chant monodique austère, de riches ornementations donnent une épaisseur inouïe à cette musique des balbutiements de la polyphonie. Entre deux réponses, on sent poindre, au bout de ces vêpres, l’aurore d’un genre nouveau, les prémices d’une cadence.

Ensemble Organum © MH Buisset

Ensemble Organum © MH Buisset

Magnificat. Les sept hommes s’éloignent, redescendent la nef. Du fond montent les voix graves, les plus hautes se perdent dans les dédales de pierre. On entend les mots de St Paul –Purifiez-vous du vieux levain-, comme un conseil à emporter chez soi. Mais non, ce n’est pas un sermon, c’est un concert ! La preuve, on applaudit… Un bis, même. Décidément, je m’y perds.

Dehors, la tempête fait rage, pluie et bourrasque. Bientôt les chanteurs retireront leur aube et mettront un ciré jaune. Et chacun de nous emportera un peu de leur musique des commencements.

 


Vendredi 20 octobre 2017, Collégiale Saint-Pierre de Tonquédec (Côtes d’Armor)

Vêpres du jour de Pâques
Ensemble Organum
Marcel Pérès, direction et chant

Festival international de musique ancienne de Lanvellec et du Trégor
31ème édition : Horizons lointains
du 6 au 22 octobre 2017




A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

[wpdevart_facebook_comment curent_url="http://www.classicagenda.fr/paques-octobre-rome-a-saint-pierre-de-tonquedec/" order_type="social" title_text="" title_text_color="#000000" title_text_font_size="22" title_text_font_famely="monospace" title_text_position="left" width="100%" bg_color="#ffffff" animation_effect="random" count_of_comments="5" ]

A voir aussi