© Edouard Brane
© Edouard Brane
Chronique

Patricia Petibon, la Belle délicieusement excentrique…

par Marine Park-Dufour | le 4 décembre 2014

La Belle Excentrique

Patricia Petibon : soprano
Olivier Py : mise en espace et chant
Nemanja Radulovic : violon
Christian-Pierre La Marca : violoncelle
Susan Manoff : piano
David Levi : piano
David Venitucci : accordéon
François Verly : percussions

Dans un décor de guinguette, ce voyage de Fauré à Ferré en passant par Rosenthal, Hahn et Satie (fil conducteur de cette soirée parisienne avec sa partition pour piano à quatre mains « La Belle Excentrique »), nous offre de quoi nous amuser et nous inspirer.

Patricia Petibon, soprano repérée par William Christie en 1995, puis par Sir John Eliot Gardiner et Marc Minkowski, déploie son indéniable talent de comédienne et interprète avec aisance les mille facettes de la Belle, tour à tour espiègle, spleen, extravagante, burlesque, naïve et sensuelle…

La Belle, qui a su s’entourer d’une troupe de joyeux instrumentistes entre lesquels Nemanja Radulovic au violon, Christian-Pierre La Marca au violoncelle, David Venitucci à l’accordéon ou encore François Verly aux percussions, était accompagnée d’une « Bête » de scène inattendue en la personne d’Olivier Py : un artiste charismatique et éclectique qui nous a subjugués par une voix surprenante !

© Edouard Brane

© Edouard Brane

Plutôt connu comme metteur en scène et comédien, Py monte sur scène et dévoile son talent avec une énergie joyeuse et communicative. Le moment est savoureux pour celui qui passe de la prise de risque en coulisses à la dangereuse excitation de l’artiste face au public.

Quant à la pianiste Susan Manoff, elle participe à la magie de cette soirée pleine de gaieté et d’humour, avec la grâce unique de son toucher tantôt virevoltant tantôt velouté, passant d’un style musical à l’autre avec aisance.

Les décors, savamment réfléchis comme la mise en espace, ne sont pas sans évoquer les guirlandes de Noël ; cette atmosphère conviviale, partagée entre la scène et le public, nous fait d’ores et déjà rêver des réveillons et cotillons qui s’approchent…

A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

A voir aussi