pidoux
Chronique

Réminiscence élégiaque de l’âme russe

par Marine Park-Dufour | le 22 janvier 2015

Dans les concerts Autour du Piano, comme l’indique leur nom, la résonance du piano est primordiale, voire le fil conducteur de tout le programme en général.

Après nous avoir fait visiter les univers de Beethoven (Sonate en La majeur, no.3 op.69) et de Chopin (Sonate en Sol mineur, op.65) l’année dernière dans le cadre magnifique du Musée Jacquemart André, la pianiste Françoise Buffet et le violoncelliste Roland Pidoux, accompagnés du jeune saxophoniste Nicolas Arsenijevic, nous donnent rendez-vous, en ce début d’année, avec un programme riche en « âme russe ».

La Sonate op.94 de Prokofiev, habituellement jouée à la flûte ou au violon – Prokofiev a initialement composé cette sonate pour flûte et piano et la partie de flûte a été arrangée pour violon à la demande du grand violoniste russe David Oïstrakh, ami du compositeur – est, cette fois-ci, interprétée par le saxophone de Nicolas Arsenijevic, lequel a inculqué un souffle vigoureux et rayonnant à l’œuvre à l’aide du clavier de Françoise Buffet qui a offert un véritable renfort avec les effets de percussions, caractère propre aux oeuvres de Prokofiev.

Après la Sonate pour Saxophone Alto et Violoncelle de Sofia Goubaïdoulina, compositrice russe post-Chostakovitch, qui nous a offert un moment de méditation à l’esprit russe plus moderne, le duo Françoise Buffet et Roland Pidoux se rejoint pour interpréter la Sonate pour violoncelle et piano Op.19 de Rachmaninov, œuvre composée la même année que son fameux Deuxième Concerto pour piano (1901). Dans la même lignée que les sonates pour piano de Rachmaninov, la Sonate pour violoncelle est indéniablement inspirée par Frédéric Chopin: même tonalité (sol mineur), même forme (quatre mouvements dont un premier mouvement très long et intense et un Scherzo).

Sobre et intime mais élégante, la sonate sonne merveilleusement mais sans excès sous l’archet de Roland Pidoux accompagné par le toucher tour à tour de velours et d’acier de Françoise Buffet. Réminiscence, sincérité: cette intégrité de son nous transportent vers l’âme russe qui s’est répandue en une résonance élégiaque dans la salle Cortot. Le concert était en hommage à Charlie Hebdo, le jour où la plus grande mobilisation nationale a, d’une seule voix, exprimé le souhait de préserver la liberté d’expression face à la barbarie qui a frappé la nation quelques jours auparavant.

 


Salle Cortot, le 11 janvier 2015
Facettes de l’âme russe

Françoise Buffet, piano
Roland Pidoux, violoncelle
Nicolas Arsenijevic, saxophone

 

Programme

Sergueï Rachmaninov
Sonate pour piano et violoncelle op.19

Sofia Goubaïdoulina
Sonate pour Saxophone Alto et violoncelle

Sergueï Prokofiev
Sonate pour piano et saxophone soprano n°2 op.94
(transcription de la sonate pour violon et piano)

 

A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

A voir aussi