Couvent des minimes © Festival opéra au Village
Couvent des minimes © Festival opéra au Village
A la loupe

L’opéra au Village : l’infatigable créativité d’un village au cœur du Var

par Cinzia Rota | le 9 juillet 2016

Depuis 11 ans, l’association « L’Opéra au Village » amène des artistes de renommée internationale dans le village de Pourrières, dans le Var, pour une saison de concerts et un festival d’été dédié à l’opéra-comique.

Après les concerts des mois de mars et de juin avec le trio à cordes Des Equilibres et le pianiste Stefan Cassar, le festival propose deux opérettes sur le thème de la séduction diabolique, sous la direction musicale de Luc Coadou, baryton et professeur de chant aux conservatoires d’Aix et de Toulon, et la direction artistique de Bernard Grimonet, fort d’une expérience dans les opéras de Lyon, de Grenoble et de Rouen.

Couvent des minimes © Festival opéra au Village

Couvent des minimes © Festival opéra au Village

Jeanne, protagoniste de Les trois baisers du diable de Jacques Offenbach, et Marguerite, épouse de Faust dans le parodique Faust en ménage, fantaisie lyrique de Claude Terrasse sur un texte d’Albert Carré, doivent se confronter au diable en personne et chacune d’elles, à sa manière, réussit à arranger la situation.

Œuvre de jeunesse d’Offenbach, Les trois baisers du diable représente une évolution importante dans l’écriture du compositeur, qui se confronte ici pour la première fois au genre fantastique, qu’il développera dans ses célèbres Contes d’Hoffmann. L’intrigue est très similaire à celle du Faust : un homme diabolique (Gaspard) manipule une jeune femme (Jeanne) afin de sauver son âme, tout d’abord en tentant de la séduire et ensuite en menaçant de tuer son fils. Mais comme dans Faust, la foi sauve Jeanne et le blasphèmateur finit en enfer. En miroir avec cette oeuvre, plutôt moralisatrice, on retrouve la légèreté de Faust en ménage de Terrasse, où le séduisant docteur s’est laissé aller et est devenu le mari paresseux et grassouillet de Marguerite, qui ne le désire guère. C’est donc à son tour à elle de vendre l’âme au diable afin de retrouver un Faust séduisant et viril, en se consolant en attendant dans les bras de Siebel, qui n’a plus rien du jeune timide de l’opéra de Gounod.

Si sur scène le public peut retrouver des chanteurs et des comédiens professionnels, le fonctionnement du festival repose sur une extraordinaire équipe de 50 bénévoles, « animée » par Suzy Charrue-Delenne, présidente de l’Opéra au Village, qui, depuis 2005, met en place l’événement et l’anime avec des apéritifs gourmands, des dégustations et des dîners, en collaboration avec les vignerons et les traiteurs locaux.

Couvent des minimes © Festival opéra au Village

Couvent des minimes © Festival opéra au Village

Passionnés d’opéra, mais également fiers de mettre en valeur leur village et leur belle région, les organisateurs du festival ont choisi d’accueillir la musique (et le public) dans des lieux d’exception : le cloître du Couvent des Minimes de Pourrières, joyau du XVIe siècle classé monument historique depuis 1987, où l’on peut profiter de la musique à l’ombre d’un marronnier ; la place du Château qui donne sur la plaine et les montagnes environnantes (représentations les 23 et 24 juillet à 21h30), et le Château de Roquefeuille avec sa vue imprenable sur les vignobles (représentations les 26 et 27 juillet à 21h30).

Couvent des minimes © Festival opéra au Village

Couvent des minimes © Festival opéra au Village

Mais la fête ne se termine pas avec l’été, car le 18 septembre, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, le festival propose un Classicabaret, animé par Camille d’Hartoy, et une visite guidée du couvent. Après un concert du Trio ATriango le 6 novembre, le village sera encore animé le 11 décembre par The Good Bouill’ Gospelers, avant de prendre sa pause hivernale après un bon verre de vin chaud et du pain d’épices.

Décidément, les habitants de Pourrières ne manquent ni d’énergie ni d’initiative !

 


L’Opéra au Village
Renseignements pratiques & Réservations
T : 06 98 31 42 06 – contact@loperaauvillage.fr

Site officiel du festival

A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

A voir aussi