Festival de Violoncelle de Beauvais
Emmanuelle Bertrand interprète Kol Nidrei sous la baguette de Roland Pidoux © DR
Chronique

Une fourmilière et des violoncellistes en herbe au Festival de Violoncelle de Beauvais

par Lydie Lane | le 3 juin 2015

Généreuse et passionnée, Emmanuelle Bertrand aime transmettre et partager. Il y a quatre ans, elle a inventé le concept de « Fourmilière », un atelier visant à réunir sur une même scène enseignants, artistes du festival, étudiants des conservatoires et jeunes élèves.

Cette année, la direction du projet a été confiée à Roland Pidoux, auteur de plusieurs transcriptions célèbres pour ensembles de violoncelles. Ainsi, en ce samedi après-midi, aux côtés d’Emmanuelle Bertrand, six étudiants du CNSM et de l’Ecole Normale de Musique de Paris ont donné la réplique à une Carmen campée avec humour et panache par Roland Pidoux lui-même.

Festival de Violoncelle de Beauvais

Roland Pidoux joue Carmen (photo prise en répétition) © DR

Ils ont ensuite été rejoints par des enseignants et élèves avancés des conservatoires de la région pour accompagner Emmanuelle Bertrand dans une interprétation très touchante du Kol Nidrei de Bruch.

Festival de Violoncelle de Beauvais

Théâtre du Beauvaisis hors les murs © DR

Et pour le final, pas moins de 60 petites et grandes « fourmis » sont venues interpréter la joyeuse Samba écrite par Jacques Petit à leur intention, sous la baguette complice de Roland Pidoux. Quel souvenir fantastique pour ces jeunes instrumentistes !

Festival de Violoncelle de Beauvais

La Samba de la Fourmilière © DR

Mais ce samedi fut surtout un grand jour pour trois des étudiants, sélectionnés pour suivre la masterclasse donnée par Anne Gastinel sur le Concerto en la mineur de Schumann. Pour leur toute première expérience de jeu en soliste, ils ont eu la chance d’être accompagnés par l’Orchestre Philharmonique du Département de l’Oise dirigé par Thierry Pélicant, attentif à chacun de leurs gestes, à la moindre de leurs respirations… Anne Gastinel écoute, conseille avec bienveillance, n’impose pas. Intervient par petites touches pour rétablir certains déséquilibres. Telle mesure trop rubato, telle autre trop carrée ; telle phrase trop volontaire et telle autre trop légère… Trouver une certaine forme de liberté dans la contrainte, préférer l’expressivité au confort de jeu, clarifier ses intentions par rapport à l’orchestre : autant de pistes que ces jeunes solistes ne sont pas près de cesser d’explorer.

Masterclasse d'Anne Gastinel au Festival de Violoncelle de Beauvais

Masterclasse d’Anne Gastinel © DR

Anne Gastinel a joué cette pièce à de multiples reprises ; elle l’interprètera avec l’Orchestre Symphonique des Flandres pour le concert de clôture du festival. Elle connaît toute la délicatesse de ce concerto qui est presque une pièce de musique de chambre…

Pour en saisir toutes les subtilités, il est utile d’avoir lu le précieux « guide d’écoute » proposé par le musicologue David d’Hermy et inclus dans le programme du festival. D’avoir entendu sa conférence sur les voix intérieures, joyeuses ou tristes, qui résonnent dans toute l’œuvre de Schumann, et plus généralement sur la conception romantique de la musique. Nul doute que le programme proposé le lendemain par Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel apportera un autre éclairage sur cette thématique fascinante.

Bravo à toute l’équipe du festival pour cette passionnante journée pédagogique, fruit d’un bel équilibre entre exigence, érudition, humour et bienveillance. Rendez-vous en 2016 pour faire grossir la fourmilière !

Festival de Violoncelle de Beauvais

© DR

 


Festival de Violoncelle de Beauvais

Samedi 30 mai 2015, Maladrerie Saint-Lazare et Théâtre du Beauvaisis Hors les Murs, Beauvais

Masterclasse publique d’Anne Gastinel sur le Concerto pour violoncelle de Robert Schumann

– Orchestre Philharmonique du Département de l’Oise
– Thierry Pélicant, direction
– Etudiants des conservatoires supérieurs d’Europe

 Conférence « Les voix du violoncelle dans la musique de Robert Schumann » par David d’Hermy, musicologue

 Atelier public « Fourmilière II », autour de Roland Pidoux

 

A propos de l'auteur

Ses derniers articles

Vos commentaires

A voir aussi